Journal de l’Amassada, n°3, janvier 2017

journal disponible via le lien ci-dessous :

Amassada – texte janvier 2017

Posted in Les publications de l'amassada | Commentaires fermés sur Journal de l’Amassada, n°3, janvier 2017

Texte lu à la manifestation du 21 janvier, par le collectif de l’Amassada

Rodez, le 21 janvier 2017 Voilà 2 ans, presque jour pour jour, que nous sabrions le champagne sous la neige à La Plaine pour célébrer la naissance et la construction de l’Amassada sur les terres convoitées par RTE. L’Amassada cela … Continue reading

More Galleries | Commentaires fermés sur Texte lu à la manifestation du 21 janvier, par le collectif de l’Amassada

Article sur l’Amassada paru dans CQFD

cqfd-amassada-1cqfd-amassada-2

Posted in Fête du vent | Tagged | Commentaires fermés sur Article sur l’Amassada paru dans CQFD

TRANCHER LE FILET RESEAU : sur la lutte contre les éoliennes en sud-Aveyron

Depuis deux ans, sur le lieu-dit La Plaine, à Saint Victor, dans le sud Aveyron, la lutte s’intensifie contre un projet RTE de méga-transformateur de 7 hectares qui pourrait potentiellement recevoir et redistribuer dans le réseau électrique l’énergie produite par … Continue reading

More Galleries | Commentaires fermés sur TRANCHER LE FILET RESEAU : sur la lutte contre les éoliennes en sud-Aveyron

OCCUPATION DES LOCAUX DU PARC NATUREL REGIONNAL DES GRANDS CAUSSES A MILLAU

« – Ce serait pas des fois de la betterave ? – Si, y en a aussi… » Les tontons flingueurs Arrivant de près ou de loin, nous nous sommes retrouvés à nouveau ensemble pour une semaine sur le plateau de Saint Victor et Melvieu. Une semaine nommée « La semaine vent ». Une semaine de discussions, de réflexions, de … Continue reading

More Galleries | Commentaires fermés sur OCCUPATION DES LOCAUX DU PARC NATUREL REGIONNAL DES GRANDS CAUSSES A MILLAU

RTE organise une rafle chez les militants NO THT avec la complicité de l’état

Communiqué diffusé sur le blog Notht05

Devant la poussée des pylônes , nous nous sommes retrouvés les 10 et 11 septembre pour organiser la résistance contre le saccage de la vallée de la Haute Durance (Hautes Alpes).

RTE fort du soutien de l’état et de l’appareil judiciaire continue à braver la légalité pour implanter les deux lignes à très haute tension.

La soirée du samedi soir était placé sous le signe de l’amitié avec nos voisins italiens :

une rencontre autour d’un film sur la résistance italienne contre le fascisme en 1945 ,Neve Rosso sangue puis une pasta party suivi d’un superbe concert de musique occitane du Val Varaita.

Au petit matin, une soixantaine de militants ont arpenté les pentes du Bois de France surplombant l’Argentière à la découverte des exactions de RTE (pylônes THT).

Nous avons débattu de la suite à donner à la mobilisation lors de l’assemblée de vallée qui s’est tenue l’après midi.

La décision a été prise d’occuper un site d’assemblage de pylônes le lundi matin . Ce qui fut fait. Nous avons pénétré sur le théâtre des opérations arborant banderoles et drapeaux car nous n’en démordons pas , la THT ne passera pas .

Pendant près d’une heure, nous avons mis a exécution la décision collective prise en assemblée de blocage du chantier comme fait précédemment à Prunières au printemps où aucune suite judiciaire n’avait été donnée .

Le moyen d’action est rigoureusement le même, 6 mois après.

Que s’est -il donc passé depuis pour que la même action soit autant criminalisée puisque une enquête pour vol, vol en réunion soit décidée par la justice ???

Plus le chantier avance plus les pressions contre les opposants sont disproportionnées voir hallucinantes.

Le déploiement des forces de police ce lundi dans l’argentière fera date dans la mémoire des argentiérois pour longtemps !!!!!

Que s’est il donc passé pour qu’une trentaine de gendarmes quadrillent pendant toute la matinée les rues de l’argentière , un attentat ???? Non non , une simple occupation pacifique d’un chantier.

Que s’est -il donc passé pour qu’une rafle soit opérée dès potron minet ce jour à Guillestre, à l’Argentiere, à Briançon, à St Chaffrey : 7 perquisitions , 5 garde à vue.

A bout d’argument pour justifier ce projet inutile, obsolète et d’un autre âge, RTE n’a d’autre solution que de tenter de museler notre opposition.

Nous savons que des solutions existent entre le retour à la bougie et les lignes très hautes tension !!!

Malgré les mensonges de RTE et les manœuvres d’intimidation, nous restons déterminés et solidaires et appelons à l’amplification du mouvement contre ces deux lignes Très Haute Tension aériennes dans la vallée de la Durance par tous les moyens.

Nous exigeons l’arrêt immédiat  des travaux en cours.

RTE DEGAGE ! LA THT NE PASSERA PAS !

Posted in General | Commentaires fermés sur RTE organise une rafle chez les militants NO THT avec la complicité de l’état

RETOUR SUR LA SEMAINE DU VENT

La « semaine du vent » s’est cloturée vendredi dernier. Nous remercions toutes les personnes venues particiciper aux chantiers et discussions et réaffirmer haut et fort qu’il n’y aura pas de transformateur sur les terres de La Plaine. Voici le texte qui à été lu a l’assemblée de cloture.

IMG_3662

« Dans un contexte d’invasion industrielle de nos territoires, nous terminons « la semaine du vent » à l’Amassada sur la commune de Saint Victor et Melvieu. Suite à « la fête du vent » de l’été dernier, nous poursuivons nos objectifs de visibiliser nos luttes, notre combat à la plaine, de dénoncer les fables et mensonges de RTE et de la préfecture, de croiser nos regards, nos expériences, de créer du commun, bref de nous renforcer.
Cette semaine aura été aussi l’occasion pour nous de changer de temporalité et d’éprouver une semaine de vie collective et d’autogestion. Ainsi nous préparons les outils pour faire face à l’enquête publique, que l’on sait être la première pierre posée du chantier.
La semaine du vent c’était encore beaucoup de travaux, tous les éléments d’un futur dortoir sont prêts. La charpente est née avant même de voir les murs érigés. L’Amassada à aussi changé son intérieur, elle est désormais équipée d’un évier raccordé à l’eau de pluie et d’une mezzanine pouvant accueillir quelques couchages d’appoints. Une fresque géante surplombe la route et réaffirme que nous ne voulons pas de RTE. Enfin dans un dans un élan d’improvisation et de bonne humeur la « miradouche » domine dorénavant La Plaine.
Cette fois-ci, quand nous partirons, quand nous plierons les tentes, il restera plus qu’à notre arrivée, plus d’outils pour contrer l’envahisseur industriel.
Cependant, les chantiers ne sont pas terminés et il faudra aller au bout. Deux ou trois jours de chantiers pour les fondations et les murs en paille du dortoir, les chevrons de la charpente, autant d’occasion de se retrouver.
Nous appellerons dans ce sens à un week-end de chantier courant octobre.
La semaine du vent c’était aussi de nouvelle rencontre, des copains et copines venus des départements voisins et d’ailleurs, des retours et récits de luttes, du Larzac à Roybon, de Corréze à Bure et passant par les cévennes pour rejoindre la vallée de suza en Italie. Les assemblées d’inter- luttes nous amènent a cet amer constat d’une répression généralisée qui n’est pas du qu’à ce contexte sécuritaire del’état d’urgence mais bien aussi de cette volonté, des décideurs et aménageurs de vouloir faire taire tous discours ou attitude critique qui doute ou tout simplement s’oppose. C’est un nouveau mode de gouvernance que l’on tente de nous imposér. Ce tableau ne nous abbat pas, pour preuve ces nombreuses initiatives proche de chez nous : presse libre avec le journal « L’empaillé », cantine mobile autogérée « Le Plat Sympa », un nouvel outil d’organisation collective face à la répression « Ca dégénere »…
Que ce soit à Bure, en Haute Durance, au Val de Suze ou à Saint Victor ce sont bien en face les mêmes logiques froides et techniciennes, les mêmes dynamiques qui découpent les territoires,les rendent marchandables, les rentabilisent au détriment des gens qui y habitent.
En somme, l’Amassada continue d’avancer, plusieurs perspectives ont été tracées cette semaine, notament la préparation d’une manifestation à Rodez à travers un grand rassemblement et diffuser le film « Pas res nos arresta » pour que l’information sur l’éolien industriel se propage.
On se donne donc rendez vous prochainement!
L’Amassada
PAS RES NOS ARRESTA! »IMG_3657  IMG_3676 IMG_3703_

Posted in General | Commentaires fermés sur RETOUR SUR LA SEMAINE DU VENT

LA SEMAINE DU VENT

Du 27 août au 2 septembre 2016, l’Amassada vous convie à la Semaine du vent !

Canon Inc

Après la Fête du vent en fin d’été 2015, l’Amassada réitère en proposant une semaine entière de chantiers, discussions, présentations, projections, concerts, et improvisations ! Donner le temps à l’échange des idées, à la rencontre et à la participation, la Semaine du vent c’est un camp qui s’installe à Saint-Victor-et-Melvieu (12), sur la plaine convoitée par RTE (Réseaux de Transport d’Électricité) pour vivre, là où ils veulent couler du béton et tisser des toiles à haute tension. Un moment pour affûter ses outils avant l’arrivée prochaine de l’enquête d’utilité publique dont on sait déjà les dés faussés.

Depuis six ans ce sont les personnes de l’association Plateau Survolté, les personnes directement impactées par les installations électriques ou encore des opposantEs venus des territoires voisins, appuyés par la municipalité élue entre autres pour son opposition au transformateur, qui petit à petit se rassemblent, informent, et mettent en place des actions pour barrer la route aux industriels du vent.

Sur la commune de Saint-Victor-et-Melvieu, non loin de Saint-Affrique, en Aveyron, une cabane s’est installée il y a maintenant un an et demi. Cette cabane c’est l’Amassada, « Assemblée » en occitan. Elle est née d’une force collective rassemblée autour du refus d’abandonner un territoire à l’industrie de la production énergétique. En effet, depuis une dizaine d’années un projet porté par RTE (Réseaux de Transport d’Électricité), le géant qui gère les installations électriques en France, convoite sept hectares de terres aux abords du petit village de St Victor. Il s’agit d’un méga transformateur électrique. Cette énorme installation vise à raccorder toute la production électrique éolienne de cette zone Tarn, Aveyron, Hérault, l’une des plus touchée de France. Comme l’énergie ne se stocke pas, il est important de pouvoir la distribuer immédiatement, en allant loin, en étendant les marchés jusqu’aux portes de l’Europe au nord et au sud, via de grandes lignes à Très Haute Tension. Pour envoyer l’énergie loin, il faut augmenter son voltage, voilà la fonction de ce transformateur. Il constitue ainsi un point névralgique de cette zone industrielle de l’électricité qui est en construction.

Les éoliennes industrielles se multiplient sur les crêtes de nos vallons, dans les plaines, sur les côtes, à la vitesse d’un marché financier qui s’emballe. Car c’est bien de cela qu’il s’agit, c’est encore l’un des énormes mensonges verts de ces dernières années. Parce qu’elles ne remettent pas du tout en cause la production nucléaire (elles en dépendent !) ; parce qu’elles multiplient encore les infrastructures terriblement nocives pour l’homme et la nature (lignes THT, déforestation, pistes d’acheminement, danger pour les oiseaux,…) ; parce qu’elles permettent aux plus grands pollueurs de la planète de polluer plus via les crédits carbone et d’en tirer des bénéfices colossaux grâce aux investissements subventionnés par l’argent public ; parce qu’en dessous de chacune il y a mille tonnes de béton coulé et qu’on ne se soucie guère de la chaine de production désastreuse pour l’environnement qui se situe en amont de cette hélice dont on voudrait nous vanter la poésie ; parce qu’on ne peut bien souvent que constater l’ampleur des dégâts de ces projets industriels imposés aux gens par une technocratie protégée dans une tour d’ivoire, il est tant d’installer des points de résistance, ici comme ailleurs.

L’éolienne industrielle ne sert pas à allumer l’ampoule de Michel qui habite dessous. Elle n’est qu’un nouveau visage d’un système pensant chaque espace, chaque élément comme un marché potentiel.

Une brochure de l’Amassada sur les éoliennes industrielles est disponible ici : https://douze.noblogs.org/post/2015/07/01/plaidoyer-contre-les-eoliennes-industrielles/

Vous trouverez le programme ci-joint , à la semaine prochaine les cheveux au vent!

ProgrammeSemaineduvent

Posted in General | Tagged , , | Commentaires fermés sur LA SEMAINE DU VENT

Contrées. Histoires croisées de la zad de Notre-Dame-des-Landes et de la lutte No TAV dans le Val Susa

 - 233.7 ko

Après Constellations il y a deux ans, le collectif Mauvaise Troupe publie un nouveau livre qui met en regard et entrelace deux luttes en cours contre des « grands projets et leur monde » en donnant la parole à leurs protagonistes. Cet ouvrage est né de l’intuition que les expériences doivent circuler simultanément aux slogans et à l’enthousiasme, pour donner chair aux volontés de résistance. Dans le contexte des manifestations contre la loi travail et des nuit debout, ce livre se veux aussi une contribution aux réflexions sur les possibilités de bouleverser l’horizon politique.

Alors que le maillage tissé par l’aménagement du territoire se veut toujours plus dense, visant à rendre les lieux qu’il cible toujours plus capitalisables et contrôlables, il est des habitants qui lui opposent un non ferme et sans appel. Ainsi du bocage de Notre-Dame-des-Landes et de la vallée italienne de Susa qui bataillent depuis des décennies contre des infrastructures à grande vitesse,imposées, aéroport pour l’un, train à grande vitesse (TAV) Lyon-Turin pour l’autre. À Notre-Dame-des-Landes, l’occupation de la zone pour empêcher le début des travaux et sa défense opiniâtre contre les forces de l’ordre ont ouvert un espace qui tend à s’émanciper de l’emprise administrative et économique. Il s’y expérimente des formes de vie proches de ce que pourrait être une Commune libre.

Dans la vallée alpine de Susa où les drapeaux No TAV flottent dans chaque village, le mouvement imprègne le quotidien. Il réunit à ses heures des dizaines de milliers de manifestants, tout en assumant des attaques répétées d’un chantier ou le sabotage des machines qui tentent de défigurer un peu plus la vallée.

Chacun de ces combats incarne, avec son propre style, des manières inédites de tenir inséparées la vie et la lutte. À tel point qu’ils redessinent aujourd’hui l’avenir de leurs contrées respectives et réveillent d’immenses espoirs au-delà de leurs propres territoires.

La Mauvaise Troupe est un collectif à variables multiples qui s’est constitué à l’occasion de la rédaction du volume Constellations. Trajectoires révolutionnaires du jeune XXIe siècle, paru à L’éclat en 2014. Il a publié en janvier 2016, en avant-goût des Contrées, et dans l’urgence d’une menaçante actualité, Défendre la zad.

Une tournée de présentation du livre a commencé :

 - 951.1 ko
  • Nantes, le 5 mai 2016
  • Rennes, le 6 mai 2016
  • Paris XXeme, le 11 mai 2016
  • Paris – Nuit Debout, le 12 mai 2016
  • Zad de Notre-Dame-des-Landes, le 22 mai 2016
  • Nantes, le 23 mai 2016
  • Brest, le 24 mai 2016
  • Rennes, le 25 mai 2016
  • Val Susa, le 11 juin 2016
  • Saint-Jean-du-Gard (Cévennes), le 17 juin 2016
  • La Blaquière – Plateau du Larzac, le 18 juin 2016
  • Bordeaux, le 29 juin 2016
  • Toulouse, le 30 juin 2016
  • Zad de Notre-Dame-des-Landes, le 10 juillet 2016
  • Bayonne, à partir du 16 juillet 2016

Plus de détails et de dates sur le site : https://constellations.boum.org/

Ou en écrivant à mauvaise-troupe@riseup.net

Posted in General | Commentaires fermés sur Contrées. Histoires croisées de la zad de Notre-Dame-des-Landes et de la lutte No TAV dans le Val Susa

Révoltes occitanes n°2 – le 6 mai : La guerre des Camisards

camisards

En Cévennes, au début du 18 e siècle, éclate une révolte des plus singulière. Des paysans, des artisans, des gens du peuple, n’en pouvant plus des exactions commises par les dragons du roi Louis XIV, ne supportant plus tant d’humiliations, de tortures pour ne pas vouloir abjurer leur foi, abandonnés par leurs prêtres qui ont fuis dans les pays de l’exil, décident de prendre leur destin en main et de se défendre sans plus baisser la tête devant le pouvoir corrompu des papistes. Une révolte singulière où le petit peuple commence à prophétiser sans autre médiation que sa propre foi. Pendant plusieurs années, 2000 hommes organisés en petites troupes et avec le soutien total de la population tinrent tête à quelques 25 000 soldats, entraînés mais étrangers à ce pays fait de serres et de valats.

C’est de cette révolte populaire que viendra nous parler Jacques Verseils de l’Association Abraham Mazel (Saint Jean du Gard), de son déroulement historique mais surtout de sa force prophétique, de son langage propre, de son territoire d’action, de sa détermination, de tout ce qui nous parle encore aujourd’hui, depuis les Cévennes et au-delà.

Cela se passera au Lieu-dit à Saint Affrique le vendredi 6 mai à 18h30!

Posted in General | Commentaires fermés sur Révoltes occitanes n°2 – le 6 mai : La guerre des Camisards