Solidarité avec les gilets jaunes

SOLIDARITE AVEC LES GILETS JAUNES

Communiqué de l’Amassada du 1-12-2018

L’assemblée de la lutte contre le transfo de Saint-Victor exprime sa
solidarité avec le mouvement des gilets jaunes.
Parce qu’un mouvement qui a compris que sa réussite tenait à son horizontalité totale, en délégitimant ses représentants autoproclamés,
a laissé un premier ministre complètement désabusé ce jeudi 27 novembre
(il n’a pu s’entretenir qu’avec une seule des huit personnes qu’il
devait rencontrer). En agissant ainsi ce mouvement déjoue toute
tentative de soumission et de récupération.
Parce qu’un mouvement qui a compris qu’il devait surtout bloquer les
flux de marchandises, les raffineries, les péages et le trafic dans son
ensemble, frappe là où ça fait mal.
Parce qu’un mouvement qui arrive à ne pas se laisser diviser en bons et
en méchants gilets jaunes casseurs, augmente ses chances de survie.

Parce qu’un mouvement qui ne se perd pas en revendications mais exprime
simplement son ras-le-bol de se faire quotidiennement racketter, peut
ouvrir une remise en question profonde du fonctionnement de cette
« société ».

Vu depuis Saint-Victor le racket énergétique est immense, le cynisme de
ceux qui le manœuvre est époustouflant et il faut évidemment aller plus
loin que la dénonciation du faible pourcentage de la taxe carbone alloué
au problème du changement climatique, en dénonçant la transition
énergétique elle-même.

Le choix gouvernemental de nous faire acheter en force une voiture
électrique n’est pas seulement un racket économique mais aussi un racket
technique. Développer de la puissance (le mouvement d’une voiture) ou de
la chaleur (le chauffage d’une maison) avec de l’électricité n’est
absolument pas efficace sur le plan énergétique, n’importe quel
ingénieur le sait.. Relancer les ventes automobiles et conforter EDF
dans sa place de leader mondial de l’électricité verte et nucléaire,
voilà ce que veulent les macronnistes. Quant au pétrole, l’industrie
continuera d’en brûler de plus en plus dans les avions, les poids lourds
et les cargos des riches.

Acculé à un semblant d’action par le réchauffement du climat, le
gouvernement français improvise. Le paradigme de la décarbonation de
l’économie avec son florilège de concepts abstraits a permis un temps
d’enfumer tout le monde. Mais la propagande de l’électricité propre
débouche aujourd’hui sur un fiasco. Il n’y a pas que les ressources
carbonées qui sont l’objet d’une gabegie totale, toutes les ressources
minérales commencent à manquer, 80 % des sols arables de la Chine sont
pollués par l’industrie minière qui nourrit les transitions énergétiques
et numériques.

Du reste si nous ne voulons pas être les réfugiés climatiques de demain,
il faut arracher à l’État le monopole de la lutte contre le
réchauffement. Les émissions de gaz à effets de serre ne s’arrêteront
pas par de nouvelles taxes ou des fuites en avant technologiques, mais
par le blocage de l’économie mondiale et la relocalisation des activités
nourricières !

En Sud Aveyron frapper là où ça fait mal c’est empêcher la construction
d’éoliennes et bloquer RTE sur son projet de transfo ! Maintenir la
possibilité de vivre ici c’est défendre pied à pied nos champs et nos
forêts face aux criminels de l’économie verte.

Tous à Saint-Victor si la flicaille tente une expulsion !

This entry was posted in General. Bookmark the permalink.