LA SEMAINE DU VENT

Du 27 août au 2 septembre 2016, l’Amassada vous convie à la Semaine du vent !

Canon Inc

Après la Fête du vent en fin d’été 2015, l’Amassada réitère en proposant une semaine entière de chantiers, discussions, présentations, projections, concerts, et improvisations ! Donner le temps à l’échange des idées, à la rencontre et à la participation, la Semaine du vent c’est un camp qui s’installe à Saint-Victor-et-Melvieu (12), sur la plaine convoitée par RTE (Réseaux de Transport d’Électricité) pour vivre, là où ils veulent couler du béton et tisser des toiles à haute tension. Un moment pour affûter ses outils avant l’arrivée prochaine de l’enquête d’utilité publique dont on sait déjà les dés faussés.

Depuis six ans ce sont les personnes de l’association Plateau Survolté, les personnes directement impactées par les installations électriques ou encore des opposantEs venus des territoires voisins, appuyés par la municipalité élue entre autres pour son opposition au transformateur, qui petit à petit se rassemblent, informent, et mettent en place des actions pour barrer la route aux industriels du vent.

Sur la commune de Saint-Victor-et-Melvieu, non loin de Saint-Affrique, en Aveyron, une cabane s’est installée il y a maintenant un an et demi. Cette cabane c’est l’Amassada, « Assemblée » en occitan. Elle est née d’une force collective rassemblée autour du refus d’abandonner un territoire à l’industrie de la production énergétique. En effet, depuis une dizaine d’années un projet porté par RTE (Réseaux de Transport d’Électricité), le géant qui gère les installations électriques en France, convoite sept hectares de terres aux abords du petit village de St Victor. Il s’agit d’un méga transformateur électrique. Cette énorme installation vise à raccorder toute la production électrique éolienne de cette zone Tarn, Aveyron, Hérault, l’une des plus touchée de France. Comme l’énergie ne se stocke pas, il est important de pouvoir la distribuer immédiatement, en allant loin, en étendant les marchés jusqu’aux portes de l’Europe au nord et au sud, via de grandes lignes à Très Haute Tension. Pour envoyer l’énergie loin, il faut augmenter son voltage, voilà la fonction de ce transformateur. Il constitue ainsi un point névralgique de cette zone industrielle de l’électricité qui est en construction.

Les éoliennes industrielles se multiplient sur les crêtes de nos vallons, dans les plaines, sur les côtes, à la vitesse d’un marché financier qui s’emballe. Car c’est bien de cela qu’il s’agit, c’est encore l’un des énormes mensonges verts de ces dernières années. Parce qu’elles ne remettent pas du tout en cause la production nucléaire (elles en dépendent !) ; parce qu’elles multiplient encore les infrastructures terriblement nocives pour l’homme et la nature (lignes THT, déforestation, pistes d’acheminement, danger pour les oiseaux,…) ; parce qu’elles permettent aux plus grands pollueurs de la planète de polluer plus via les crédits carbone et d’en tirer des bénéfices colossaux grâce aux investissements subventionnés par l’argent public ; parce qu’en dessous de chacune il y a mille tonnes de béton coulé et qu’on ne se soucie guère de la chaine de production désastreuse pour l’environnement qui se situe en amont de cette hélice dont on voudrait nous vanter la poésie ; parce qu’on ne peut bien souvent que constater l’ampleur des dégâts de ces projets industriels imposés aux gens par une technocratie protégée dans une tour d’ivoire, il est tant d’installer des points de résistance, ici comme ailleurs.

L’éolienne industrielle ne sert pas à allumer l’ampoule de Michel qui habite dessous. Elle n’est qu’un nouveau visage d’un système pensant chaque espace, chaque élément comme un marché potentiel.

Une brochure de l’Amassada sur les éoliennes industrielles est disponible ici : https://douze.noblogs.org/post/2015/07/01/plaidoyer-contre-les-eoliennes-industrielles/

Vous trouverez le programme ci-joint , à la semaine prochaine les cheveux au vent!

ProgrammeSemaineduvent

Posted in General | Tagged , , | Leave a comment

Contrées. Histoires croisées de la zad de Notre-Dame-des-Landes et de la lutte No TAV dans le Val Susa

 - 233.7 ko

Après Constellations il y a deux ans, le collectif Mauvaise Troupe publie un nouveau livre qui met en regard et entrelace deux luttes en cours contre des « grands projets et leur monde » en donnant la parole à leurs protagonistes. Cet ouvrage est né de l’intuition que les expériences doivent circuler simultanément aux slogans et à l’enthousiasme, pour donner chair aux volontés de résistance. Dans le contexte des manifestations contre la loi travail et des nuit debout, ce livre se veux aussi une contribution aux réflexions sur les possibilités de bouleverser l’horizon politique.

Alors que le maillage tissé par l’aménagement du territoire se veut toujours plus dense, visant à rendre les lieux qu’il cible toujours plus capitalisables et contrôlables, il est des habitants qui lui opposent un non ferme et sans appel. Ainsi du bocage de Notre-Dame-des-Landes et de la vallée italienne de Susa qui bataillent depuis des décennies contre des infrastructures à grande vitesse,imposées, aéroport pour l’un, train à grande vitesse (TAV) Lyon-Turin pour l’autre. À Notre-Dame-des-Landes, l’occupation de la zone pour empêcher le début des travaux et sa défense opiniâtre contre les forces de l’ordre ont ouvert un espace qui tend à s’émanciper de l’emprise administrative et économique. Il s’y expérimente des formes de vie proches de ce que pourrait être une Commune libre.

Dans la vallée alpine de Susa où les drapeaux No TAV flottent dans chaque village, le mouvement imprègne le quotidien. Il réunit à ses heures des dizaines de milliers de manifestants, tout en assumant des attaques répétées d’un chantier ou le sabotage des machines qui tentent de défigurer un peu plus la vallée.

Chacun de ces combats incarne, avec son propre style, des manières inédites de tenir inséparées la vie et la lutte. À tel point qu’ils redessinent aujourd’hui l’avenir de leurs contrées respectives et réveillent d’immenses espoirs au-delà de leurs propres territoires.

La Mauvaise Troupe est un collectif à variables multiples qui s’est constitué à l’occasion de la rédaction du volume Constellations. Trajectoires révolutionnaires du jeune XXIe siècle, paru à L’éclat en 2014. Il a publié en janvier 2016, en avant-goût des Contrées, et dans l’urgence d’une menaçante actualité, Défendre la zad.

Une tournée de présentation du livre a commencé :

 - 951.1 ko
  • Nantes, le 5 mai 2016
  • Rennes, le 6 mai 2016
  • Paris XXeme, le 11 mai 2016
  • Paris – Nuit Debout, le 12 mai 2016
  • Zad de Notre-Dame-des-Landes, le 22 mai 2016
  • Nantes, le 23 mai 2016
  • Brest, le 24 mai 2016
  • Rennes, le 25 mai 2016
  • Val Susa, le 11 juin 2016
  • Saint-Jean-du-Gard (Cévennes), le 17 juin 2016
  • La Blaquière – Plateau du Larzac, le 18 juin 2016
  • Bordeaux, le 29 juin 2016
  • Toulouse, le 30 juin 2016
  • Zad de Notre-Dame-des-Landes, le 10 juillet 2016
  • Bayonne, à partir du 16 juillet 2016

Plus de détails et de dates sur le site : https://constellations.boum.org/

Ou en écrivant à mauvaise-troupe@riseup.net

Posted in General | Comments Off on Contrées. Histoires croisées de la zad de Notre-Dame-des-Landes et de la lutte No TAV dans le Val Susa

Révoltes occitanes n°2 – le 6 mai : La guerre des Camisards

camisards

En Cévennes, au début du 18 e siècle, éclate une révolte des plus singulière. Des paysans, des artisans, des gens du peuple, n’en pouvant plus des exactions commises par les dragons du roi Louis XIV, ne supportant plus tant d’humiliations, de tortures pour ne pas vouloir abjurer leur foi, abandonnés par leurs prêtres qui ont fuis dans les pays de l’exil, décident de prendre leur destin en main et de se défendre sans plus baisser la tête devant le pouvoir corrompu des papistes. Une révolte singulière où le petit peuple commence à prophétiser sans autre médiation que sa propre foi. Pendant plusieurs années, 2000 hommes organisés en petites troupes et avec le soutien total de la population tinrent tête à quelques 25 000 soldats, entraînés mais étrangers à ce pays fait de serres et de valats.

C’est de cette révolte populaire que viendra nous parler Jacques Verseils de l’Association Abraham Mazel (Saint Jean du Gard), de son déroulement historique mais surtout de sa force prophétique, de son langage propre, de son territoire d’action, de sa détermination, de tout ce qui nous parle encore aujourd’hui, depuis les Cévennes et au-delà.

Cela se passera au Lieu-dit à Saint Affrique le vendredi 6 mai à 18h30!

Posted in General | Comments Off on Révoltes occitanes n°2 – le 6 mai : La guerre des Camisards

affichefinal23

Posted in General | Comments Off on

Sans titre

Posted in General | Comments Off on

Manifestation à Bertholène le 5 mars à 10 heure

situation_palanges

La société Vents d’Oc projette d’installer six turbines éoliennes dans la forêt des Palanges, à Bertholène (12). Elles culmineront à 1018 mètres d’altitudes et seront visibles à plus de 10 kilomètres à la ronde. Cette forêt est la plus grande d’Aveyron ; elle a déjà subie de nombreuses agressions (mines de charbon, de baryte, d’uranium, ligne à haute-tension); elle abrite des espèces végétales et animales protégées, des zones humides, toutes mises en danger par ce projet.

palanges

L’enquête publique est ouverte du 15 février 2016 au 18 mars 2016. Le samedi 5 mars le commissaire enquêteur sera présent. L’association de sauvegarde des Palanges propose de se rassembler ce jour-là pour qu’il constate la vigueur de l’opposition au projet. Rendez-vous à 10h devant la mairie.

Un article du centre presse sur le sujet

Posted in Aérogénérateurs (éoliennes industrielles) | Tagged , , , , , | Comments Off on Manifestation à Bertholène le 5 mars à 10 heure

Lectures et repas de soutien à Notre-Dame-des-Landes le vendredi 19 février

effet-

Rendez-vous à partir de 18h00 au Lieu-dit (5 rue de l’industrie à Saint-affrique) pour des lectures de textes et d’interviews réalisées par le collectif mauvaise troupe dans le cadre de la lutte contre l’aéroport de Notre-dame-des-Landes.

À 19h00 repas de soutien pour financer le départ en bus pour rejoindre la grande mobilisation nationale à Notre-Dame-des-Landes le 27 février.

  • entrée ensoleillée
  • paella des chefs
  • mousse de châtaigne et ses sablés
  • un verre apéritif

Pour la modique somme de 10 euros qui servira à financer le car qui partira de Millau dans la nuit du vendredi 26 au samedi 27 avec un retour la nuit suivante. Il pourra s’arrêter à Rodez, à Villefranche-de Rouergue et Figeac. Les frais de participation seront libres, une boîte à dons circulera dans le car.
Pour toute inscription contactez : Elise Chas, La Mouline 12510 Olemps
Tél : 05 65 67 44 98 / Port : 07 85 85 44 09 / confaveyron@wanadoo.fr

Posted in Lo Secadoz (Maison de l'Aveyron à Notre-Dame-des-Landes) | Comments Off on Lectures et repas de soutien à Notre-Dame-des-Landes le vendredi 19 février

Fromages du 7 février

avant

avant

après

après

Posted in Non au Méga-transformateur de Saint-Victor ! | Comments Off on Fromages du 7 février

lait

Posted in General | Comments Off on

viaduc

Posted in Revue de presse | Tagged , , | Comments Off on