Capitalocinéjaune, 2 jours de rencontre, débat, projection

Le 15 – 16 août, dans le cadre de la tournée CINE – JAUNE de Saint Nazaire à Biarritz objectif G7 : atelier cinéma, projection du documentaire « Il suffira d’un gilet » à Camarès et à l’Amassada, conférence de Armel Campagne sur la capitalocène. « Le dérèglement climatique nous aurait fait entrer dans « l’Anthropocène », cette ère géologique durant laquelle l’espèce humaine serait devenue la force écologique majeure. Mais le dérèglement climatique est-il réellement imputable à « l’espèce humaine » de manière indifférenciée et prise comme espèce naturelle ? Des historiens ont mis en doute cette vision simpliste, en faisant de l’industrialisation – et donc du dérèglement climatique – un processus résultant avant tout des dynamiques du capitalisme, inventant à cette occasion un nouveau concept : le Capitalocène. Mais le Capitalocène ne se réduit pas au capitalisme à base d’énergies fossiles, puisqu’il englobe également le capitalisme des « énergies renouvelables » et ses conséquences écologiques. Celui-ci ne serait-il pas l’autre face d’une même pièce, puisqu’en plus de ne pas se substituer aux énergies fossiles, il génère de nouvelles destructions et fait écran à un dépassement émancipateur des problèmes écologiques par une sortie du capitalisme ? On discutera de ces questions avec Armel Campagne, historien et auteur à ce sujet de Le Capitalocène. Aux racines historiques du dérèglement climatique (Divergences, 2017). »
This entry was posted in General. Bookmark the permalink.