Le 24 août en Aveyron près de St Affrique, chute d’un mât de mesure éolien

Nous avons reçu hier un email relatant cette belle histoire qui nous semblait important de vous faire suivre :

Avis de Tempête

Ce matin, sur invitation du Vent, nous avons marché jusqu’au plateau de
la Vaissière. Avec émerveillement nous avons découvert la suprise qu’il
nous a réservée : le mât de mesure, première étape d’un projet éolien
tangue sous nos yeux.
Le vent d’autan, d’un souffle bref et chaud nous a déposé ce message.

 » Oyé Oyé, je suis le vent. Je parcours les monts et les plaines depuis
que le monde est monde, mais depuis quelques années se dresse dans mon
souffle d’infâmes machines et autres poteaux géants. Cette nuit, alors
que je vous rejoignais, un mât s’est placé en travers de mon vol : ma
colère l’a fait plier.
Jours après jours, ma route est menacée par de nouveaux obstacles. Seul,
je ne pourrais en venir à bout mais je sais que je peux compter sur vous
pour que disparaissent ces hideuses créatures.
Bisous.
Le Vent furieux »

Le vent n’en est pas à sa première colère. Toute cette année des mâts
sont tombés. Ces jours-ci à Bouriège dans l’Aude, le bloquage d’un
convoi qui durait depuis des semaines vient de céder, mais ils et elles
ne s’avouent pas vaincues. Par ailleurs, l’opposition farouche de
certain-es a payé par l’abandon de projets dans toute la France.
Ici et ailleurs la résistance contre l’invasion industrielle grandit,
qu’elle devienne tempête!

Le comité magique

This entry was posted in General. Bookmark the permalink.